La vision de l’IVC

L’IVC s’adresse aux individus, aux groupes et aux organisations, en partant de la vision Gestalt.

Quelle est cette vision?

Tout organisme, qu’il s’agisse d’un individu, d’un groupe ou d’une organisation, tend vers l’expansion, vers la croissance et vers la réalisation de soi. Croître signifie réaliser ses possibilités, développer et déployer ses nombreux forces et talents, soit la réalisation de soi.

Ce besoin de croître ne peut se réaliser que moyennant le contact avec l’environnement: on incorpore ce qui est bon pour soi, et on rejette ce qui peut freiner la croissance. Dans une famille par exemple, l’enfant reçoit également, en plus de la nourriture et d’un abri, de l’attention, de l’amour, et des chances de développement. Dans une organisation, les membre d’une équipe collaborent pour réaliser les objectifs de commun effort.

Ce phénomène de l’échange entre organisme et environnement ne se déroule pas toujours de façon idéale. L’éducation, la culture, les expériences inachevées influencent nos possibilités, les limitent, les endommagent parfois. A chaque fois, nous sommes contraints à l’adaptation créative, ç.-à-d. d’accorder nos possibilités et nos besoins avec ceux de l’environnement.

Ce processus d’adaptation créative se répète continuellement. Tous les changements auxquels la vie nous confronte ont pour conséquence que l’équilibre réalisé jusque-là ne suffit plus. Il suffit par exemple qu’un nouvel enfant rejoigne la famille, qu’un parent disparaisse, qu’un conflit se manifeste au travail, qu’un nouveau management prenne la place de l’ancien dans ton organisation : à chaque fois ta capacité d’arriver à un nouvel équilibre, une nouvelle harmonie est fort défiée. Cela ne va pas de soi.

Les thérapeutes et les facilitateurs gestalt de l’IVC visent à relancer, à remettre en mouvement le processus bloqué ou figé d’adaptation créative. Ils le font au niveau de l’individu, des groupes et des organisations.

Afin de vraiment capter ce qui est réellement en train de se jouer, les facilitateurs gestalt observent la situation totale: il va de soi que la totalité est bien plus que ses parties constituantes. Dans la vision gestalt, l’individu n’est pas isolé, mais est considéré comme une personne entière, avec ses pensées, ses émotions et son corps sur arrière-fond d’un environnement, d’une historique et d’une culture. Le même principe vaut pour l’organisation: là aussi la vision gestalt considère la culture, l’historique, les individus dans leurs relations interpersonnelles et le niveau du groupe. En outre, les facilitateurs gestalt considèrent qu’un changement dans une partie provoque du changement dans la totalité et vice versa. En plus, en arrière-fond, le contexte lui-même est en perpétuel mouvement. Tous ses aspects sont pris en compte dans une approche gestalt.